Info pratiques Station verte contact Bulletin municipal

L'église

L'église de Saint-Saëns a été construite dans les toutes dernières années du XIXème siècle en style néo-roman ; son architecture s'inspire de l'abbatiale Saint-Georges de Boscherville. Elle a été élevée approximativement à l'emplacement d'un autre édifice remontant au XIème siècle, et démoli en 1896 ; il en subsiste notamment d'admirables vitraux classés monuments historiques, datés des XIVème et XVIème siècles.

 

Pour mettre en valeur l'orgue, des concerts sont organisés à l'église. Pour plus d'informations, n'hésitez pas à consulter la rubrique "Agenda des manifestations".

Les vitraux

 

Classés monuments historiques, les vitraux datant du 15ème et 16ème siècles sont un véritable trésor. Ce fabuleux héritage est particulièrement bien valorisé dans le tome 3 ( "vingt siècles de défi" )de Claude Fournier relatant l'histoire de Saint-Saëns.

 

La fontaine Dillard

 

La fontaine monumentale qui se dresse Place Maintenon, silhouette familière aux saint-saënnais, porte le nom de Fontaine Dillard. Elle fut érigée en 1900, grâce à un legs de M. Dillard, maire de Saint-Saëns à la fin du siècle dernier.

Les Tanneries

L'ancienne rue de l'Eau, aujourd'hui dénommée rue des tanneurs portent les empreintes de cette activité économique qui a marqué l'essor de Saint-Saëns au 19ème siècle.

Un riche patrimoine bâti rappelle l'essor de cette industrie qui contraste avec le dur labeur de ces hommes qui oeuvraient au travail du cuir, comme le rappellent les fosses à tanin, récemment mises à jour. Un site inscrit au patrimoine archéologique qui fait l'objet d'une étude quant à sa réhabilitation en musée.

 

Le Pressoir

 

Provenant d'une ferme située au hameau de Goulet, ce pressoir à cidre est un assemblage de pièces en chêne massif datant du 18ème siècle.

Non loin du Garage, au bord de la Varenne, il s'inscrit dans le patrimoine de la Ville en valorisant une production locale : la pomme.

 

Le vide-bouteille

 

Sa dénomination est quelque peu péjorative, pourtant sa conception est remarquable. Datant de 1831, il servait au rangement des outils de jardinage de "DM"  (comme l'indique le monogramme gravé dans la brique), propriétaire de cette gloriette.




 

 

 

Ce n'est pas une oeuvre d'art mais son caractère insolite interroge le visiteur. Une cabine téléphonique à l'anglaise.  Elle interpelle d'autant plus, à l'heure où les téléphones portables sont de mise....  elle est pourtant fonctionnelle...

 

 

 

 

 

 

 

 


 

2021 © Ville de Saint Saens Hébergement & Support Le plus du Web - Création graphique Pratikmedia